Caroline Barbary est docteure en sociologie. Elle a soutenu en mars 2019 une thèse sur les réseaux de la jeunesse révolutionnaire en Égypte, leurs formes d’action collective et leurs recompositions au cours de la période 2011- 2014. Spécialiste des sociétés du Monde arabe, elle conduit, seule ou en équipe, des travaux qui s’insèrent dans la réflexion des études postcoloniales et subalternes articulée autour d’une double problématique : la fabrique des identités politiques et la fabrique de l’espace réel de l’action.