En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

retour

Imagination et fait

Imagination et fait

quand : 28/01/2018 - 15h00

lieu : Stanislavsky Electrotheatre, Tverskaya St, 23, , Moscou

pays : Russie, 123001

description

Dans le projet actuel consacré à la Nuit des idées 2018, il s’agit d’interroger l’actualité des échos du slogan “ Imagination au pouvoir ” à travers l’espace et le temps, les avant-gardes russes et le 1968 français. Le cinéma d’avant-garde russe a été instrumentalisé par le cinéma expérimental et militant français des années 1968. Ce cinéma, 1968 et la légende situationniste constituent la base d’un imaginaire fertile dans le contexte artistique et politique des jeunes générations post-soviétiques.

Ainsi, la figure du penseur et poète d’avant-garde russe Sergey Trétiakov serait indispensable pour comprendre la transformation d’un document en une oeuvre d’art, pour comprendre l’importance du reportage documenté pour la création. Ses travaux théoriques et littéraires sont intrinsèquement liés aux pratiques de Dziga Vertov et d’Alexandre Medvedkine, dont les noms sont devenus à leur tour des exemples pour le cinéma expérimental et militant français, les groupes “Dziga Vertov” et “Medvedkine”. Chris Marker joue un rôle novateur et important pour découvrir tous les aspects liés au slogan “ Imagination au pouvoir ” : son regard critique interroge l’époque actuelle en intégrant la collectivité dans le processus artistique.

Dans le cadre de la “ Nuit des idées ” de 2018 et du festival consacré au 125-ème anniversaire de Sergey Trétiakov, avec la projection des films de Chris Marker, des ciné-tracts de 1968 et des films des groupes “ Dziga Vertov ” et “ Medvedkine ”, on propose une discussion sur les liens entre l’avant-garde russe, le Mai 1968 français et le moment actuel, en se concentrant sur la problématique du “ fait ” (fakt) à l’origine du regard personnel et critique, sur l’importance des évènements des années 1968 dans le contexte actuel culturel et politique, sur le phénomène de la création collective. Il s’agit de réunir dans la discussion les critiques et les spécialistes du cinéma expérimental et militant français, les poètes et les spécialistes du cinéma d’avant-garde russe, y compris ceux qui ont contribué au travail de Chris Marker sur l’image de Medvedkine.

Cet évènement se compose de 2 jours (28 et 29 janvier 2018) de projections à l’Electrothéâtre de Moscou, un lieu de rencontres intellectuelles et artistiques très fréquenté, et une table ronde. 

La table ronde : “Imagination au pouvoir! Imagination et fait” se déroulera dans le cadre des projections des films de Chris Marker “Le fond de l'air est rouge”, “Le train en marche”, des Ciné-tracts, des films du groupe Medvedkine “A bientôt, j’espère”, “Classe de lute”, “Nouvelle société # 6 (5, 7)”, des films du groupe “Dziga Vertov” “British sounds”, “Un film comme les autres”.

intervenants

Pavel Arsenev, Poète et théoricien

Nikolaï Izvolov, Historien du cinéma et de l’avant-garde

Hélène Fleckinger, Maître de conférences à Paris 8, chercheur en cinématographie politique contemporaine et en vidéo

modérateurs

Natalia Smolianskaïa, Artiste et théoricienne de l’art contemporain

Boris Nélépo, Critique de cinéma