La création artistique en milieu urbain mute. Longtemps cantonnée au spectacle, à la performance, à l’objet ou à l’image posés dans la ville, sans liens avec les lieux, elle se mêle de plus en plus intimement à l’urbain, s’invente in situ, dialogue avec le contexte et contribue ainsi activement à la «fabrique de l’urbanité», parfois même en lien direct avec le monde de l’urbanisme.  

Pour mieux connaître ces nouvelles manières de « faire la ville avec les artistes »,  le Consulat général de France à Québec, en partenariat avec Les Escales Improbables de Montréal et le Consulat général de Suisse à Montréal, ont imaginé un évènement composé de plusieurs rendez-vous: conférences, ateliers, capsules vidéos, podcasts et boîtes à ressources nourrissent la réflexion sur le sujet.

Ces rendez-vous ont pour objectif de présenter et confronter de nouvelles pratiques artistiques au Québec, en France, comme en Suisse, dans les différents moments de la fabrique urbaine — le diagnostic, la concertation, la conception, la transition, le chantier et la livraison — mais aussi via l’activation d’espaces publics et le développement de nouveaux usages. Leur but est de mieux faire connaître et comprendre les enjeux, les modes opératoires, les effets mais aussi les difficultés de ces approches développées de chaque côté de l’Atlantique.

Pour la première édition, qui s’est tenue en novembre 2020, ils ont imaginé un programme en ligne mixant trois conférences à suivre en direct avec des intervenants de renom au Québec, en France et en Suisse, ainsi que des balados et capsules vidéos faisant témoigner des artistes issu.e.s des arts vivants et des arts visuels, des acteurs du monde de la culture et de l’urbanisme.

La deuxième édition s’est tenue de mars à avril 2021 sur le thème “La ville sensible à l’ère Covid”. Elle s’est interrogée sur les questions suivantes: La création en espace public peut-elle réveiller nos sensibilités esthétiques et politiques? Quelles actions situées pourrait-on imaginer pour stimuler notre sensorialité urbaine et notre sens politique et ainsi « œuvrer pour une ville sensible »? Et comment faire vivre la ville sensible : via une gestion institutionnelle et en favorisant des usages informels?

Tous les détails de la programmation ainsi que la boîte à ressources sont à retrouver sur le site www.villesinvivo.com

ZOOM SUR : SERIE-AUDIO – FAIRE LA VILLE AVEC LES ARTISTES

Faire la ville avec les artistes, ouvre le micro à des porteurs de projets qui livrent leurs témoignages sur une œuvre ou une expérience urbaine qu’ils ont développée. Qu’ils soient artistes, organismes culturels, citoyens ou représentants d’une ville, ils se sont impliqués pour que nous vivions la ville autrement. À travers 14 épisodes, ils nous parlent notamment des sons dans la ville, de différentes déambulations urbaines, d’espaces et de lieux à usage détourné, de la mémoire des villes… Embarquez pour un voyage auditif à Sherbrooke, Québec, Laval, Montréal, Paris, Fresnes, Pré-en-Pail, et Lausanne.

Découvrez l’épisode 1 ci-dessous et retrouvez l’intégralité des épisodes ici.

Porteurs du projet:

Sur une initiative du Consulat général de France à Québec
Co-pilotée par Pascal Le Brun-Cordier professeur associé à l’École des arts de la Sorbonne (Paris 1), coordinateur du réseau Villes In Vivo.
Production déléguée Les Escales Improbables de Montréal
En partenariat avec le Consulat général de Suisse à Montréal
En collaboration avec le Théâtre des Petites Lanternes (Sherbrooke),l’Université Laval (Québec),l’Université de Sherbrooke, l’UQAM (Montréal), l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris), le réseau Les art et la Ville et le réseau Villes in VIvo.
Avec le soutien de l’Institut français et de Présence Suisse