En route pour le quartier populaire de Eastland à Nairobi, dans lequel est né le Sheng, ce pidgin caractéristique de Nairobi qui est le fruit d’un mélange d’anglais et de différentes langues du Kenya comme le Swahili, Luo, Kamba, Kikuyu, etc. A bord d’un matatu, ce bus typique de Nairobi, le journaliste John Sibi Okumu interroge l’ancien maire de Nairobi Joe Aketch, lui-même originaire de ce quartier et initiateur dans sa jeunesse de cette langue vernaculaire qui a contribué à pacifier les relations sociales entre les différentes communautés. Se joignent à la conversation la coiffeuse Molly Akeyo et le poète Teardrops, slameur représentant de la nouvelle génération dans un dialogue sur Nairobi, son histoire et le rôle du Sheng comme élément qui transcende les différences communautaires et rapproche les générations.